La communauté des photographes du Quebec
Rejoignez Quebecphotos !
Inscription rapide et gratuite
Login-fb-fr

Formulaire d'inscription

cgu

Connexion simplifiée

Vos données restent strictement confidentiellesLogin-fb-fr
Créer une nouvelle discussion dans : Business
Le Métier de photographe
Ce sujet comporte 3 réponses et a été vu 35 fois.
Avatar
Post créé par
Skippy
Avatar
, , inscrit le 09-10-11
Mon Flickr

Equipement

1253831330
Nikon AF-S NIKKOR 24-70mm f/2.8G ED
1514755391
Nikon D90
2662791247
Nikon AF-S NIKKOR 14-24mm f/2.8G ED
419799394
Nikon AF-S DX NIKKOR 18-105mm f/3.5-5.6G ED VR
2420723542
Nikon AF-S VR Zoom-Nikkor 70-300mm f/4.5-5.6G IF-ED
2739716631
Nikon AF-S Teleconverter TC-20E III
1505962159
Nikon AF-S VR Micro-Nikkor 105mm f/2.8G IF-ED
1162122665
Nikon Flash SB-910
2448482265
Nikon D4
4129334558
Nikon AF-S NIKKOR 70-200mm f/2.8G ED VR ?
1276592079
Nikon Flash SB-700
2448482265
Nikon D4
samedi 16 août 2014
0
Répondre

Ouffff! Pas évident, 20 questions qui mériteraient un chapitre chacunes comme réponse, tout un exercice.
Je crois qu'il serait préférable de faire une recherche par sujet sur le web où tu trouveras certainement réponse à chacune d'elles mais, j'imagine que tu y as déjà pensé, d'autant plus qu'il n'y a pas de réponse universelle et que chacun a ses petits conseils précieux et recettes spéciales vers la réussite.

Avatar
Tamy Pitre
Avatar
Membre régulier , 22 ans, , habite à Nicolet, inscrit le 25-10-13
Tamy Pitre Photographe
samedi 16 août 2014
0
Répondre

En fait j'ai vraiment demandé à beaucoup de photographe et dans ceux qui m'ont répondu j'ai seulement reçu des réponses vraiment ''banale'' qui me disais seulement de dire à mes professeurs d'engager des photographes... Alors je n'ai pas de réponses pour mon cour et il me reste moins d'une semaine.

Avatar
Skippy
Avatar
, , inscrit le 09-10-11
Mon Flickr

Equipement

1253831330
Nikon AF-S NIKKOR 24-70mm f/2.8G ED
1514755391
Nikon D90
2662791247
Nikon AF-S NIKKOR 14-24mm f/2.8G ED
419799394
Nikon AF-S DX NIKKOR 18-105mm f/3.5-5.6G ED VR
2420723542
Nikon AF-S VR Zoom-Nikkor 70-300mm f/4.5-5.6G IF-ED
2739716631
Nikon AF-S Teleconverter TC-20E III
1505962159
Nikon AF-S VR Micro-Nikkor 105mm f/2.8G IF-ED
1162122665
Nikon Flash SB-910
2448482265
Nikon D4
4129334558
Nikon AF-S NIKKOR 70-200mm f/2.8G ED VR ?
1276592079
Nikon Flash SB-700
2448482265
Nikon D4
samedi 16 août 2014
0
Répondre

Réponse très banale en effet.

Je fais de la photos par plaisir depuis toujours mais, un peu plus sérieusement depuis environ 5 ans (un peu de portrait et de photo immobilière) mais, j'ai beaucoup lu sur le sujet. Je n'ai pas les réponses à toutes tes questions sauf que, si ça peut t'aider, voici ce que je retiens de mon expérience et de mes lectures...

1- Au début, je crois que personne ne compte sérieusement ses heures puisque les clients ne se bousculent pas à notre porte, que notre méthode de travail demande à être perfectionner, que l'on passe plus de temps à penser à des stratégies de marketing qu'à recevoir des clients, etc, et que l'on évite sciemment de faire un décompte d'heures précis afin de ne pas trop se décourager. On prend donc ce qui vient, point à la ligne.
Par la suite, tout dépend de la demande, donc du bon référencement. Certains se bâtissent une clientèle assez rapidement, pour d'autres la situation est plutôt stagnante, ce qui fait qu'il faudra sans doute allonger les heures de travail si les revenues laissent à désirer. Tout le monde désirerait sans doute faire des semaines de 40 heures, du 9 à 5 du lundi au vendredi mais, le client n'est pas nécessairement disponible à notre convenance. Bref, le "Combien d'heures seront nécessaires pour en vivre?" peut varien énormément selon les opportunités de chacun ainsi que de ses besoins monétaires.

2- J'imagine que c'est la passion pour la photo, sinon aussi bien se diriger ailleurs.

3- Si la "business" roule à fond, probablement; sinon le talent et l'imagination combleront.

4- Par tout les moyens possibles, du portfolio aux média sociaux, d'ou la nécessité d'avoir quelques aptitudes en marketing.

5- En magasinant bien comme il le faut un bon assureur spécialisé dans le dommaine qui saura couvrir adéquatement autant nos biens que la responsabilité civile en cas de pépins ou d'accidents (nous/employés/clients), voiture incluse s'il y a lieux de se déplacer.

6- Il est facile de trouver des contrats type sur Internet, ils conviennent généralement à protéger adéquatement les parties lors de scéances de base sans soulever de problèmes, un bon formulaire fera aussi allusion aux droits d'auteur relatifs à des scéances portrait en spécifiant les droits et obligations de chacun. Les cas plus complexes exigeront les conseils d'un expert. Lire et relire la loi régissant les droits d'auteur est de bonne pratique afin de bien assimiler les principaux points et leurs pertinence selon le contrat négocié.

7- Trop vague comme question... Difficultés du coté financier, équipement, marketing, personnel ?

8- Éviter d'en arriver là en étant très clair sur les services offerts dès la première rencontre, les énoncer sur papier (contrat type) s'assurer que le client comprend très les obligations de chacun.
S'il y a toujours mécontentement, il y a la conciliation et au pire, le recour légal.

9- Cela dépend du volume de travail du moment et de notre capacité de production en post-traitement. On remet seulement les fichiers sur CD ou le tout inclus l'impression ? Chaque client ayant ses attentes, ce sera sans doute du cas par cas et le tout devra être énoncé clairement au contrat.

10 - Encore là, il existe par l'entremise du web des formulaires qui permettent d'analyser nos coûts d'opération (Inventaire, assurances, loyer, etc) qui pourront nous permettre d'établir un coût d'opération auquel on ajoutera notre salaire, le tout sous forme d'un taux horraire afin d'établir des forfaits à prix fixe genre... Session d'une heure trente incluant un nombre définit de photos finies.
À cela, le cas échéant, il faudra aussi définir le secteur couvert et les frais de déplacement excédent s'il y a lieu. Peux font l'exercise au début et se fient à ce que la compétition immédiate offre comme forfaits, quitte à corriger le tir par la suite mais, sous charger peut être un couteau à deux tranchants et faire éventuellement fuir une clientèle acquise. Ne pas oublier que le temps nécessaire au post-traitement peut équivaloir et même dépasser celui consacré à la session photo.

Oufffff ! La moitié de couvert.

11- Les accepter (signer) n'à pas tellement d'importance, si on parle d'horraire studio, je dirais qu'il serait sage de ne pas céduler plus que trois sessions par jour, une le matin, une l'après-midi et une en soirée.

12- Une première rencontre préalable à la journée de la scéance permettra de converser avec celui-ci, de connaître ses attentes, de vous faire une idée sur sa personnalité (et l'inverse) tout en vous permettant de vider la question contractuel, ainsi que de lui permettre de visualiser le studio et ses accommodations ( salle d'eau, espace pour se changer de vêtements et refaire son maquillage, espace repos, etc).
Le jour de la scéance, elle sera beaucoup plus à l'aise et le dialogue s'engagera plus facilement. Un peu de musique en sourdine pourra aussi aider à détendre l'atmosphère, on peut s'enquérir de ses goûts musicaux et lui suggérer d'apporter son CD préféré. Tous n'ont pas le même entre-gens, il faut donc savoir s'adapter à celui de notre client.

13- Il va de sois qu'il faut avoir la passion du métier et une solide maîtrise de la photographie, ainsi que de l'entre-gens mais aussi, un peu de la bosse des affaires, quelques connaissances en marketing, un bon sens de l'organisation et de la ponctualité, savoir diriger et avoir un plan de match (sur papier) pour chaque session, ce qui veut dire éviter d'en faire trop mais de bien le faire dans le bon ordre. Pour ce qui est de défauts, je dirais de ne pas posséder les qualités ci-haut, pour les autres je te laisse trouver.

14- Au début, ils le sont probablement tous et il nous faudra penser à varier notre offre selon la demande possible. Au printemps il y a les naissances, l'été les "Bal de finissants", l'automne les nouveaux amoureux de l'été qui aimeraient bien s'immortaliser sur une photo et l'hiver la déprime, moment où on sent le besoin de se remonter le moral et pour la gent féminine, il n'y a rien comme une bonne session chez le photographe pour se revaloriser. Bon, je déconne un peu mais, les temps morts servent justement à ça, trouver des idées pour les rentabiliser... Marketing, sites sociaux, ça te sonne une cloche. Je déteste le mot "agressivité" mais parfois, surtout en marketing, il en faut un peu pour attirer l'éventuel client à notre porte.

15- C'est un peu beaucoup en fonction de ce que l'on possède déjà comme équipement et en fonction du lieu de travail, son agencement, etc... Donc, je n'oserais avancer de chiffres précis mais, je crois qu'il faut envisager un minimum 5,000$ si on possède déjà un peu d'équipement de base, presque le double si on part de rien, d'ou l'importance de bien définir ses besoins d'investissement avant de se lancer dans l'aventure. En affaire, on parle souvent d'une période de 5 ans avant de pouvoir réellement parler de rentabilité, si rentabilité il y a. Un salaire d'appoint dépanne souvent, quand ce n'est pas celui du conjoint, c'est un pensez-y bien.

16- Tout ce qui s'offre à nous et est à notre portée, les tendances en photo évoluent rapidement.
Revus, forums, photos de la compétition, séminaires, cours de perfectionnement technique au besoin, les nouveaux produits offerts qui peuvent nous faciliter la tâche. Bref, être constamment à l'affut de la moindre évolution qui touche à notre dommaine.

17- Celle là est pour toi mais, une bonne analyse des tes compétences et quelques cours de perfectionnement en photo valent n'importe quel diplôme.

18- Les forums de photographes amateurs sont une très bonne source à ce niveau, inutile de dire qu'une visite des lieux s'impose avant de retenir la place pour un shooting. Les sites touristiques sont aussi une bonne source, il est parfois surprenant de voir comment on ne connait pas propre notre ville.

19- La consultation et le feeling sont rarement mauvais juge. Comme de raison, il faut connaître les goûts de notre clientèle cible tout en essayant d'offrir un peu de nouveau afin de diversifier et d'élargir celle-ci. Comme de raison, il faut afficher des photos qui ne sont pas le fruit du hazard mais, que l'on peut reproduire sur demande. Un peu d'audace ne fait jamais de tort mais, attention à l'exagération.

20- Celle qui nous parlent le plus en 19, tout en gardant un ouil critique sur ce qui s'offre ailleurs.

J'ignore si tout ceci t'aidera dans la recherche de tes réponses mais, j'espère que ca te permettra d'y voir un peu plus clair et te diriger vers celles-ci.

Amicalement.

Avatar
Sim25
Avatar
Membre régulier , , inscrit le 03-03-09
dimanche 17 août 2014
0
Répondre

Imagine celui qui fait ça depuis 30 ans et à chaque année il se fait appeler pour ces mêmes 20 questions là à chaque fois :P Je ne suis pas un vieux de la vielle, et je ne fais que commencer ma carrière en photographie et tu dois être la 5 ou 6e personne à poser ces questions. Ce n'est pas mal, car c'est ce qu'il te demande à l'école, mais je me met à la place du photographe d'expérience qui sort dans les premiers sur google ou dans les pages jaunes! Aille ! :O