L'évolution de l'artiste – Quebecphotos
La communauté des photographes du Quebec
Rejoignez Quebecphotos !
Inscription rapide et gratuite
Login-fb-fr

Formulaire d'inscription

cgu

Connexion simplifiée

Vos données restent strictement confidentiellesLogin-fb-fr
Créer une nouvelle discussion dans : Editoriaux
L'évolution de l'artiste
Ce sujet comporte 6 réponses et a été vu 1593 fois.
Avatar
Post créé par
richardj7
Avatar
, , inscrit le 18-05-05
L’imagination est plus importante que le savoir. Einstein
samedi 19 avril 2008
0
Répondre

La photographie est fascinante parce qu'on découvre continuellement de nouvelles choses. On peut faire le rapprochement aux notes d'un piano. Il n'y a que 7 notes (excluant les dièses, bémols et les octaves), mais chacune de ces notes comportent une infinie variété de combinaisons allant de la séquence (ordre dans lequel les notes sont jouées), de la combinaison des notes (accords), de l'expression dynamique (rapidité, douceur, intensité, staccato).

La structure mécanique et les règles de base d’harmonie y sont. Leur agencement détermine la forme : classique, jazz, pop, etc. Par contre, la virtuosité se manifeste par le transfert d’une émotion en boucle rotatoire entre les micro-mouvements ou mouvements subtils des doigts, l’oreille qui agit comme régulateur et la projection imaginée de l’effet que le tout aura sur l’auditoire : on tente de projeter une émotion qui sera reconnue et surtout vécue par l’auditoire. On espère que ce sera la même qu'on vit en la jouant. Certaines musiques viennent nous chercher dans l'âme.

En photographie, c'est un peu la même chose. Structure mécanique (équipement), règles photographiques (composition, cadrage, exposition, etc.), forme (portrait, paysage, objets). La boucle rotatoire se situe entre le timing des doigts qui saisit l'action à son apogée d'intensité, l’œil qui agit comme régulateur entre l'image perçue et celle qu'on voulait capter, et, dans certains cas, l’impact qu’aura l’image sur l’auditoire. Ici, aussi, on tente de projeter une émotion qui sera perçue par l’auditoire de la façon qu'on avait prévu.

En musique, cette émotion peut simplement être l'appréciation technique - comment bien la pièce est jouée (habileté à jouer une pièce selon l'écriture musicale ou par oreille). En photographie, comment bien les règles et contraintes sont suivies (cadrage, balance des blancs, exposition, règles classiques). Dans les deux cas, le côté technique est relativement facile à apprendre. Il s'agit de pratiquer. Pour le côté artistique, j'y reviendrai plus tard.

Pour l’instant, je veux parler des phases d’apprentissage, ou le mécanisme sous-jacent pour développer sa compétence en photographie et ultimement son sens artistique.

Il y a différentes étapes d'apprentissage et elles sont généralement les mêmes, eu égard ce que l’on veut apprendre. Au début, il y a une INCOMPÉTENCE INCONSCIENTE - on ne sait pas qu'on ne sait pas - et on peut même résister à toutes formes de critique ou de coaching, se contentant de faire comme bon nous semble, même si les mêmes erreurs sont répétées plusieurs fois. On ne le voit simplement pas.

Deuxième étape. À force de pratiquer, d’expérimenter, de comparer et d’apprendre d’experts, on commence à voir les défauts ou les différences. On s’aperçoit d’une INCOMPÉTENCE CONSCIENTE. On sait qu’on ne sait pas autant qu’on pourrait savoir. C’est le début de l’esprit ouvert, d’une forme d’humilité. On accepte de se faire coacher

Puis, on développe une COMPÉTENCE CONSCIENTE – on sait ce que l’on fait bien, et on fait un effort conscient pour continuer de bien faire; on s’aperçoit vite des défauts pour les corriger. C'est l'étape de compétence technique comme vraiment savoir comment utiliser ou faire un éclairage dans toutes sortes de conditions, comment poser son modèle, ses produits, ses paysages et l'expertise en Photoshop pour la majorité des besoins de traitement.

Avec le temps, on atteint la COMPÉTENCE INCONSCIENTE, soit l'étape où le côté technique, la créativité et même un style personnel sont en communion. On n'est pas obligé de penser avant d'agir. Il y a comme un flux sans contrainte qui traverse le cerveau rempli d’images, de sons, de mémoires et d’émotions. L'oeil et le doigt deviennent les ambassadeurs de la créativité personnelle et d’émotions à travers les images. Les images transportent les émotions personnelles vers le déclenchement des mêmes émotions (ou autres) chez d’autres individus.

Par exemple, une photo de votre enfant, votre blonde, chum ou même chat qui peut vous déclencher des émotions vives, peut simplement être un « snapshot » pour quelqu’un d��autre. Le commentaire sera admiratif du côté technique (belle composition, bel éclairage, etc.). C’est venu chercher le cérébral, mais pas les tripes. Certains se contentent de ça. D'autres veulent atteindre les gens au plus profond d'eux-mêmes en leur faisant vivre une émotion qu'ils n'avaient pas vécue depuis longtemps ou même jamais. Un photographe m'a dit dernièrement que cela faisait la différence entre s'identifier comme « photographe » ou « artiste ». Le mot artiste plutôt que photographe donnait une perception différente au client et....une différence dans les revenus. Semblerait qu'un photographe qui se positionne comme artiste peut charger plus cher qu'un photographe qui se positionne comme photographe. J'y reviendrai, aussi, dans la prochaine chronique.

La raison pourquoi les grands photographes ont de la difficulté à transmettre complètement leur savoir, c'est que leur compétence est devenue inconsciente. Ils peuvent nous montrer leurs techniques, leurs approches, leurs petits trucs, mais il y a toujours une partie d'eux qui ne se transmet pas. On peut ressentir une vive émotion de leurs images, mais ils ne peuvent pas vraiment expliquer comment atteindre cet état d’âme. Dans un sens, ce n’est pas méchant. Ainsi, on peut développer notre propre talent pour qu'il se distingue des autres, tout en utilisant les mêmes instruments, les mêmes structures et ses milliers de permutations.

En sachant qu'à partir de 7 notes il est toujours possible de créer de nouvelles musiques, on ne peut que s'imaginer ce que l'on peut continuer de faire en photographie. La différence sera de décider si on veut se contenter d'une création banale ou une création qui saura émouvoir un auditoire dans le plus profond de son âme....

Avatar
Joss-Linn
Avatar
, , inscrit le 03-04-07
samedi 19 avril 2008
0
Répondre

Superbe éditorial Richard !

Je l'imprime afin de le transmettre à un ami musicologue et photographe, lequel saura l'apprécier au plus haut point:)

Avatar
richardj7
Avatar
, , inscrit le 18-05-05
L’imagination est plus importante que le savoir. Einstein
mardi 22 avril 2008
0
Répondre

Je crois qu'une fois qu'on a bien connu son équipement et les techniques de base en photographie, c'est la sensibilité qui devrait prendre le dessus pour donner un sens à l'image.

Par contre, si la sensibilité ou le côté artistique y est déjà, on peut pardonner plus facilement le côté technique au profit de comment l'image nous impacte au niveau émotionnel. Par exemple, il peut y avoir une image tout à fait floue (voir la photo gagnante du concours annuel de Photo Sélection en 2006, je crois - soit le portrait d'une jeune fille floue).

Puis, je vois souvent des photos de reporter qui montrent des gens posés debout, très droits au milieu de la photo, qui regardent la caméra. Il n'y a pas de poses classiques, mais des gens qui ont des regards qui en disent longs sur leur condition. On sait que le noir et blanc transmet souvent mieux les émotions que la photo en couleur.

Avatar



Sais pas si j'ai le droit de mettre une image .. si non, désolé, j'ai lu les règlements mais j'ai pas trouvé .. Mais l'image adonnait bien avec ton exemple du piano :-)

Bravo mon cher, de belles phrases qui éclairent bien des trous noirs dans l'évolution ...

Une belle plume !

Avatar
totalzombie
Avatar
Membre régulier , , inscrit le 01-12-07
Tabarmouette de joualvert!!! Coup de gueule lyrique, photos et venin http://julienpier.blogspot.com/ Ma froide gallerie http://www.flickr.com/photos/julienpierb/
mardi 22 avril 2008
0
Répondre

Je ne sais pas trop quoi dire... que de pure vérité!
Tu es un grand sage Richadj7!

Je joue de la guitare et fais de la photo alors je peux dire que c'est totalement vrai!
Merci de partager tant de sagesse avec nous =)

Avatar
zada
Avatar
, , inscrit le 04-02-08
ouais la vie est belle :D envoyez moi des fleurs ou le pot ,je les prendrai en photo !!
mardi 22 avril 2008
0
Répondre

Ce que je trouve de plus génial ,c'est que du pure novice au maître ici tous ce côtoie dans un esprit de collaboration . Quelle beaux site!

Avatar
Joss-Linn
Avatar
, , inscrit le 03-04-07
mardi 22 avril 2008
0
Répondre

[COLOR="DarkGreen"]<>[/COLOR]

Hum ! Tu risques de te faire pousser cavalièrement en bas du nid:shock: